Ebersmunster – Saint-Maurice (1999)

IMG_Ebersmunster

Composition des jeux
Positif de dos
49 notes
Grand-orgue
49 notes
Echo
25 notes
Pédale
25 notes
Bourdon 8'Bourdon 16'Bourdon 8'Flûte 16'
Prestant 4'Montre 8'Prestant 4'Octavebasse 8'
Nazard 2' 2/3Bourdon 8'Cornet 3 rgsTrompette 8'
Doublette 2'Prestant 4'Trompette 8'Clairon 4'
Tierce 1' 3/5Nazard 2' 2/3
Fourniture 3 rgsQuarte de nazard 2'
Cromorne 8'Tierce 1' 3/5
Cornet 5 rgs
Fourniture 3 rgs
Cymbale 3 rgs
Trompette 8' (B+D)
Clairon 4' (B+D)
Voix humaine 8'
I/II (tiroir)

L’orgue de l’ancienne abbatiale d’Ebersmunster compte parmi les mieux conservés d’André Silbermann. Comme il s’agit d’un orgue situé plutôt tardivement dans la carrière d’André Silbermann, on retrouve des couleurs plus flûtées caractéristiques de cette période d’activité du facteur.
L’orgue a été monté entre 1730 et 1731 ; dès 1732, André et son fils Jean-André y ont ajouté une Trompette d’écho et un Clairon de pédale. Par la suite, l’orgue a été entretenu par Johann Josias Silbermann. Martin Wetzel est intervenu en 1857 et a ajouté une Bombarde à la pédale.

En 1939, Edmond-Alexandre Roethinger est intervenu à Ebersmunster et a modifié l’intonation, amenant ainsi à la perte du tempérament Silbermann. Le diapason a néanmoins été conservé, évitant la transformation de la tuyauterie. Roethinger a également modifié les pavillons de la Bombarde installée par Wetzel.

Notre manufacture est intervenue en 1999, en association avec les facteurs Richard Dott et Gaston Kern. Richard Dott s’est occupé des opérations réalisables sur chantier, soit essentiellement le nettoyage et le relevé des tuyaux ; notre manufacture est intervenue uniquement pour la restauration des sculptures ; et Gaston Kern a réalisé le reste de la restauration, soit la reprise du vernis du buffet, la restauration des sommiers, des soufflets, de la tuyauterie, et enfin l’harmonie.

Quelques photos de la restauration des sculptures :